Démarrée le 11 juillet, au siège de la Direction Générale de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics, la formation approfondie sur les nouvelles procédures nationales de passation des marchés publics de quatorze cadres et agents de la Cellule de Gestion des Projets et des Marchés Publics du Ministère de la Défense Nationale, Anciens Combattants et Réinsertion «CGPMP MIN-DNAC-R» s’est clôturée, ce mardi 26 juillet 2016, en la salle des réunions de l’Etat-Major Général des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, au Mont Ngaliema.

Photo de famille des récipiendaires avec, de  gauche à droite, le Chef d’Etat-Major Général adjoint des FARDC chargé
de l’Adm & Log, le Vice-Ministre de la  DNAC-R et  le DG de l’ARMP (Photo. ARMP)

Devant un parterre d’hommes en uniforme,  quatorze récipiendaires de la formation en marchés publics dédiée aux animateurs de la CGPMP/MIN-DNAC-R,  parmi lesquels le Conseiller financier du ministre, le Directeur du Budget et Finance, le Directeur d’Acquisition et Approvisionnements et le Responsable des Achats locaux ; ont reçu, chacun son brevet de participation des mains du Vice-ministre de la Défense Nationale, Anciens Combattants et Réinsertion, René SIBU MATUBUKA qui était assisté par le   Chef d’Etat-Major Général Adjoint des FARDC en charge de l’Administration et de la Logistique, Célestin MBALA.
Le Directeur Général de l’ARMP, Stanys BUJAKERA SANGANO, premier à prendre la parole, a  félicité  le ministère de la Défense Nationale pour avoir non seulement mis en place la CGPMP mais aussi et surtout, désigné ses animateurs qui ont été confiés à l’ARMP pour le renforcement de leurs capacités dans le domaine des marchés publics.
«La session de formation à laquelle vous venez de prendre part vous a permis d‘identifier les points névralgiques de la passation des marchés publics. Je ne puis donc douter de vos aptitudes à procéder à l’évaluation  des offres en vue d’une attribution impartiale, objective et transparente des marchés publics de votre ressort  et d’en assurer correctement le suivi d’exécution jusqu’à leur réception définitive prononcée sans réserve», a déclaré le DG Bujakera aux récipiendaires qu’il a conviés à observer sans faille l’esprit et la lettre de la Loi relative aux marchés publics et ses différentes mesures d’application.
Un décret portant marchés spéciaux en gestation
«La Loi relative aux marchés publics consacre la procédure d’appels d’offres comme principe tandis que les marchés de gré à gré en constituent l’exception rigoureusement encadrée. La Loi a également prévu les marchés spéciaux qui font référence à l’acquisition des équipements ou fournitures et autres prestations strictement liées à la défense nationale, à la sécurité et aux intérêts stratégiques de l’Etat», a relevé le DG Bujakera faisant mention d’un décret portant marchés spéciaux initié par l’ARMP avec le concours des experts entre autres, du Ministère de la Défense, encore dans le circuit officiel en vue de sa signature par l’autorité compétente.
«La Cellule de Gestion des Projets et des Marchés Publics demeure le seul organe par lequel toutes les acquisitions doivent se faire», a renchéri le DG BUJAKERA martelant que SEM le Ministre de la Défense qui, en sa qualité de Personne Responsable des Marchés Publics, est le garant de la bonne application de la Loi relative aux marchés publics et de ses mesures d’application dans son secteur.
«Je demande au Chef d’Etat-Major Général et aux unités rattachées de mon ministère de se conformer désormais à la Loi, en ce qui concerne la passation des marchés de nos unités respectives, en faisant transmettre à temps utile les dossiers concernés à la Cellule de Gestion des Projets et des Marchés Publics ».

C’est par ces mots, que le Vice–Ministre a officiellement déclaré le démarrage du travail de la CGPMP du MIN-DNAC-R, chargée désormais de régenter tout le processus de passation des marchés publics de son ministère.
Appel à l’apaisement
«La Cellule de Gestion des Projets et Passation des Marchés Publics, a précisé le Vice-Ministre René SIBU, n’est pas venue bouleverser les attributions des anciennes structures de l’Armée qui s’occupaient de la  passation des marchés. Mais au contraire, elle est un organe technique dont le rôle est de rendre plus sûr l’aboutissement des marchés, en se conformant scrupuleusement à la nouvelle loi sur les marchés publics, dans le respect des règles et des délais et, surtout, dans la transparence ».
Tout en insistant sur la transparence qui désormais, est le maître-mot dans toutes les procédures, le Vice-ministre a inséré cette activité de renforcement des capacités du personnel dans la droite ligne de la réforme des FARDC initiée par SEM Joseph KABILA KABANGE, Président de la République, Chef de l’Etat ; de manière à disposer d’une armée bien équipée et casernée.
Toutefois, évoquant le principe de «secret–défense», le Vice-Ministre, a appelé de tous ses vœux l’avènement du projet de décret portant marchés spéciaux.

Recherche Appel d'offres

Annonces spéciales

Compteur des visiteurs

Aujourd'hui6
Hier191
Semaine539
Mois2776
Tout110399

Actuellement il ya 26 invités et pas de membres en ligne