L’Autorité de Régulation des Marchés Publics «ARMP» a animé depuis lundi 10 juillet 2017 dans l’amphithéâtre Joseph Kabila Kabange de l’Institut National du Bâtiment et des Travaux Publics-Ngaliema, un atelier  sur l’accès aux marchés publics avec un accent sur les éléments de préparation des soumissions dans le secteur des  travaux à l’intention de deux cent cinquante étudiants finalistes de cette Alma mater.

Ce séminaire de renforcement des capacités de deux jours qui s’est clôturé ce mardi 11 juillet 2017 s’insère dans le cadre du cours d’Analyse des travaux et Marchés publics et vise à permettre aux étudiants d’avoir un complément d’informations sur les marchés publics, utiles à leur profession future en tant qu’acteurs dans le domaine des infrastructures.

Photo de famille des participants sur l’estrade de l’amphithéâtre

Au regard des besoins spécifiques, l’agenda de ce séminaire prévoit les modules ci-après : Les généralités sur les marchés publics et institutions du nouveau système de passation des marchés publics ; les méthodes de passation des marchés publics et de sélection de consultants ; le processus de passation des marchés publics ;les conditions de participation aux marchés publics ; les éléments de préparation des soumissions en réponse à un appel à la concurrence et les particularités d’un dossier-type d’appel d’offres utilisés dans la passation des marchés de travaux. Ces modules  ont été développés par les experts formateurs Guy KABEYA Muana KALALA, Directeur de la Régulation à l’ARMP et Arsène IJAMBO, architecte et Secrétaire général de la Société des Architectes du Congo (SAC).
Prenant la parole à l’ouverture du séminaire,  le Directeur de la Formation et des Appuis Techniques à l’ARMP, Robert KIKIDI qui représentait le Directeur Général empêché, a félicité les autorités académiques de l’INBTP pour cette initiative qui permet aux étudiants de confronter la théorie à la pratique. Il a apprécié l’engouement des étudiants et leur a recommandé l’assiduité de façon à tirer l’essentiel de ce séminaire pour une carrière fructueuse.

La tenue de ce séminaire est un motif de satisfaction pour le professeur Paul KABA NTELA qui assure cette charge horaire. «Je vous avais promis que nous aurons à la fin de ce cours un séminaire avec les experts de l’ARMP. Ils sont là pour vous renseigner davantage», a-t-il souligné, avant de soutenir qu’il n’y aura plus d’ingénieurs à l’INBTP sans savoir préparer une soumission.

Même sentiment partagé par l’architecte Didi KUZAMA MFULANI, assistante du professeur KABA qui a émis le vœu de voir la collaboration entre l’Armp et les différentes institutions qui forment les ingénieurs et architectes perdurer au mieux de la profession.

Recherche Appel d'offres

Annonces spéciales

Compteur des visiteurs

Aujourd'hui105
Hier146
Semaine426
Mois3356
Tout115844

Actuellement il ya 20 invités et pas de membres en ligne