Le vendredi 08 Mars 2024 les dames du Comité « GENDER » de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics ont célébré la journée Internationale des Droits de la Femme autour du thème «Accroître les ressources nécessaires en faveur des femmes et des filles dans la paix pour un Congo paritaire»  .

Madame Sandra MATENDA NGENI Administrateur au Conseil d’Administration de l’ARMP entourée du personnel féminin de l’ARMP

La célébration a commencé par le culte œcuménique organisé par Son Excellence la Ministre du Genre, Famille et Enfant à la Cathédrale du centenaire protestant avant le développement des diverses thématiques tournées au tour des victoires et acquis dans la lutte contre les injustices et violences basées sur le genre.

Cependant, tenant compte de la situation de détresse qui prévaut à l’Est de la RDC, la journée a été célébrée dans une attitude de deuil, afin de dénoncer la guerre injuste imposée par le Rwanda en République Démocratique du Congo.

Ce fut également l’occasion d’exprimer la solidarité aux milliers des congolais de l'Est qui vivent des affres de la guerre et de monter à la face du monde que la RDC est fortement endeuillée par ces guerres à répétition ayant des visées économiques.

C’est dans ce contexte que la Présidente du Comité «GENDER» de l’ARMP, Madame Charlotte BAGBALANGA, a commencé par remercier les autorités de l’ARMP qui ne cessent de soutenir et d’accompagner les femmes. Elle a ensuite souligné la nécessité pour la communauté internationale et les acteurs régionaux et nationaux de redoubler d’efforts pour mettre fin aux conflits destructeurs dans l’Est de la RDC, conflits qui continuent à endeuiller des familles.    

Le représentant du Directeur Général a.i de l’ARMP, le Chef de Division des Appuis Techniques de l’ARMP, Monsieur George LIBWA a félicité les femmes de l’ARMP pour le dévouement à faire valoir la justice et l’égalité dans les milieux professionnels.

Dans son allocution, Madame Judith KETHO, membre du Comité «GENDER» de l’ARMP, sous le thème «Accroître les ressources nécessaires en faveur des femmes et des filles dans la paix pour un Congo paritaire», a fait une rétrospective de la journée du 8 mars allant de son origine à son expansion à travers le monde et particulièrement en RDC. Elle a souligné que malgré les avancées importantes dans le leadership des femmes en politique ces dernières années, le sondage réalisé montre que les femmes ne représentent qu’une faible proportion comme Chefs d’Etat et chefs des Gouvernements, alors que la constitution de la République Démocratique du Congo a ouvert la voie à l’égalité en mettant en place des mécanismes incitatifs de la participation politique des femmes.

C’est ainsi qu’elle a clôturé son exposé en soulignant que la loi ne devrait pas différer de sa pratique, en plaidant que les femmes soient hissées à divers postes de direction et de commandement.   

La cérémonie s’est clôturée par un buffet et une photo de famille du personnel féminin de l’ARMP.

 

                                                                   BAZIKA Patricia,
                                                          Chargée du Journal MP

 

Compteur des visiteurs

Aujourd'hui65
Hier471
Semaine536
Mois6809
Tout690767

Actuellement il ya 51 invités et pas de membres en ligne